Lampemetre sur PC

Place à l'inventivité et à la créativité, à lampes... ou à transistors

Lampemetre sur PC

Messagepar F6FKN » Ven 29 Sep 2006 10h49

Bonjour!
Je suis a la recherche de complices electroniciens, ayant deja reflechi a la construction d'un lampemetre pilote par PC.

La configuration du lampemetre se ferait depuis le PC par une liaison serie, USB ou RS 232, avec un soft ecrit sur mesure.

A l'interieur du lampemetre, il ne resterait qu'un peu d'electronique, les convertisseurs A/D seraient inclus dans un PIC par exemple, et des petits relais pour les differentes commutations.

Avec ce principe, il serait possible de contruire un engin peu couteux, et performant.

En ce qui concerne l'ecriture du soft sur PC ou dans le PIC, pas de probleme, c'est assez facile.

Le plus difficile, sera de definir les differentes mesures a effectuer, et la facon elegante de les recuperer.

Voila, le debat est ouvert.

Si vous avez des idees, ou si vous souhaitez participer au projet, y'a plus qu'a....

Bonne reflection

Alain

:idea: :wink:
F6FKN
 
Messages: 909
Inscription: Ven 21 Juil 2006 14h54

Sujet :

Messagepar pierre genet 3 » Ven 29 Sep 2006 11h04

excellente idée !
j'ai réalisé il y a quelques années ce genre de lampemètre. Il était adapté exclusivement aux lampes européennes. Il était piloté par PC (j'avais écrit le soft en .... Basic !), Il nécessitait une carte d'interface sur le bus ISA, et ne comportait pas de contrôleur, mais toutes les alimentations programmables.
Comme le bus ISA est un tantinet obsolète, j'avais déjà réfléchi à moderniser l'engin. J'en suis arrivé aussi au PIC contrôlant les alims programmables, reliée au PC par une liaison série.
D'autre part, j'ai déjà développé (pour mes besoins pédagogiques) une carte à base de PIC qui se branche sur un port COM et qui fournit une interface parallèle 8 bits: 8 entrées séparées, 8 sorties séparées, avec signaux supplémentaires de contrôle dans le but, en ajoutant une carte fille spécialisée, soit de faire des interfaces isolées, soit des CAN, soit des CNA.
Les commandes sont déjà écrites, et sont relativement simples à utiliser. Ce sont des fonctions C++ qu'il suffit de mettre dans un prototype .H

J'avais mis ce projet en stand-by, mais c'est peut-être l'occasion de s'y remettre.....
pierre genet 3
 
Messages: 1015
Inscription: Mer 30 Juin 2004 11h40

Sujet :

Messagepar F6FKN » Ven 29 Sep 2006 11h15

Bonjour,et merci pour la reponse.
A deux on reflechit mieux.
En ce qui concerne les PICs, ou autres µp ou µC, j'ai des heures de vol.
Comme j'ecris souvent des softs ou le temps est critique, je suis reste a l'assembleur.
Mais le C ne me derange pas.

Cote PC, on fait du tres bon boulot avec les versions recentes de VB.
Sur les ordinateurs recents, c'est un langage suffisamment rapide.

Si quelques accolytes veulent se joindre au projet, on pourrait demarrer le cahier des charges assez rapidement.

Les idees de tous seront les bienvenues.

Pour les gens qui auraient des difficultes avec la programmation, pas de probleme, on s'en occupe.

C'est la tout l'interet d'un travail collectif.

Merci d'avance a ceux qui souhaitent participer.

Alain
F6FKN
 
Messages: 909
Inscription: Ven 21 Juil 2006 14h54

Sujet :

Messagepar pierre genet 3 » Ven 29 Sep 2006 11h38

F6FKN a écrit:Comme j'ecris souvent des softs ou le temps est critique, je suis reste a l'assembleur.
Mais le C ne me derange pas.

ok, on est d'accord, les fonctions C++ que j'ai écrites étaient utilisées pour le soft d'appli côté PC, mais je programme également le PIC en assembleur.
D'autre part, je ne sais pas s'il faut penser "machine récente", car c'est peut-être bloquant; en effet, il faut penser à tous ceux qui ont des machines plus anciennes dans leur atelier. Je vois mal être obligé soit d'amener le PC de la famille (à moins d'avoir un portable) dans l'atelier ou le contraire, amener le lampemètre dans le bureau. L'idéal (à mon sens) serait d'avoir une machine dédiée (quite à la mettre en réseau), ce qui permettrait d'avoir un lampemètre autonome. D'ailleurs, il est facile d'utiliser de "vieux" PC suffisament performants pour cet usage et qui sont (soi-disant) dépassés.
Par exemple, actuellement, j'ai un vieux 486 qui commande un programmateur d'Eproms :wink: et c'est parfait ainsi: la carte d'interface est branchée en permanence, souris, clavier branchés et tout ça dans un carton. Quand j'ai besoin de programmer une Eprom (ce qui arrive assez rarement, tout compte fait), je sors tout, je connecte le PC dédié à mon PC de travail, un coup de Laplink pour transférer le fichier hexa et le tour est joué....

Reste à voir si ce projet intéresse du monde :oops:
pierre genet 3
 
Messages: 1015
Inscription: Mer 30 Juin 2004 11h40

Sujet :

Messagepar F6FKN » Sam 30 Sep 2006 07h05

Bonjour!
En apparence, cette histoire n'interesse personne.
Aucune importance, je compte m'y mettre quand meme.
Si le projet vous interesse toujours, Monsieur Pierre Genet, alors je suis preneur.
En effet, avec les composants modernes que l'on a maintenant, on doit pouvoir faire quelque chose de sympa.

Avec un PC, on doit pouvoir faire un traceur de courbe automatique par la meme occasion.

Sur la plupart des lampemetres, les mesures sont tres approximatives.

Donc, si l'idee vous interesse toujours...

Bonne bricole

Alain
F6FKN
 
Messages: 909
Inscription: Ven 21 Juil 2006 14h54

Sujet :

Messagepar jackoe » Sam 30 Sep 2006 08h43

F6FKN a écrit:Bonjour!
En apparence, cette histoire n'interesse personne.
...
Alain

C'est pas vrai ! Mais peut-être que le monde mystérieux des PIC et autres µ-contrôleurs effraie les radiosansfilistes ? :?
jackoe
 
Messages: 3527
Inscription: Mar 18 Jan 2005 21h04
Localisation: Allier

Sujet :

Messagepar MILLET Michel » Sam 30 Sep 2006 09h10

bien le bonjour à tous,

Je ne suis pas franchement électronicien mais je m'interresse à la fois à la TSF et ampli hifi à lampes ainsi qu'à l'informatique.
Votre idée de lampemètre gèré par un PC, je la trouve très séduisante et je suis preneur. Malheureusement je ne serais pas d'une grande utilité pour participer à la conception, par exemple je ne vois pas comment gérer de la haute tension avec un PC !
Comme je l'ai précisé plus haut mes connaissances sont assez limitées.

Voila vous savez tout, sachez que je suis très interressé par votre projet.

Cordialement.

Michel
MILLET Michel
 
Messages: 137
Inscription: Jeu 14 Juil 2005 12h31
Localisation: 45 LORRIS

Sujet :

Messagepar F6FKN » Sam 30 Sep 2006 09h17

Le but de l'operation, c'est de laisser a chacun la partie qui l'interesse.
En ce qui concerne la partie informatique/microcontroleur, pas de souci, c'est comme si c'etait fait.

Chacun participerait a hauteur de ses connaissances, ou de son interet.

Par contre, cela devient interessant au niveau de la construction du lampemetre en lui-meme.

J'aimerais bien profiter d'un microcontroleur pour effectuer un releve automatique des courbes d'une lampe, par exemple, et les rapatrier dans un fichier image directement sur PC.

Ce serait sans doute plus utile, et plus parlant que quelques points releves manuellement sur un lampemetre traditionnel.

Quoi mesurer, et comment.

Mesure du vide, par exemple: quelle serait la meilleure methode avec les composants modernes ?

Si vous ne souhaitez pas participer phisyquement, vos idees seront appreciees.

Bonne bricole

Alain
F6FKN
 
Messages: 909
Inscription: Ven 21 Juil 2006 14h54

Sujet :

Messagepar F6FKN » Sam 30 Sep 2006 09h28

Pour la gestion de la haute tension, il suffit d'envoyer la valeur numerique de la tension souhaitee depuis le PC, a un convertisseur Digital/Analogique sur le lampemetre, et de comparer cette tension avec la sortie d'une alim a decoupage (sur le lampemetre).
L'erreur entre les 2 tensions servirait a l'asservissement de l'alim a decoupage, pour que celle-ci s'aligne sur la tension souhaitee.

Les courants et tensions mesures sur le lampemetre seraient envoyees sur le PC etre passes par une conversion Analogique/Digitale.

Une simple liaison RS232 ferait parfaitement l'affaire.

Merci a tous les contributeurs, surtout pour leurs idees.

Alain
F6FKN
 
Messages: 909
Inscription: Ven 21 Juil 2006 14h54

Sujet :

Messagepar f1dkp » Dim 1 Oct 2006 18h57

J'ai cherché longtemps sur le net, et j'ai trouvé plusieurs montages intéressants et accessibles; mais cependant avec une difficulté de taille pour moi: il fallait développer un logiciel; et ça je ne sais pas faire. Car ceux qui sont passés par là - avant nous - ne publient pas le logiciel qui fait fonctionner leur engin ....... ???
Je suis en train de terminer un pentemètre manuel dont j'ai trouvé le shéma sur le net; mais je suis d'accord pour participer à une machine plus évoluée; si je peux être d'une utilité quelconque.
f1dkp
 
Messages: 20
Inscription: Dim 1 Oct 2006 18h45

Sujet :

Messagepar Jean-Claude Prot » Dim 1 Oct 2006 19h53

Je suis aussi intéressé par la réalisation d'un lampemètre sur PC, ça permettrais je pense de le construire dans un boîtier beaucoup plus petit,. et pourquoi pas intégré dans l'ordinateur ancien ou très souvent il reste beaucoup de place de libre.
Affaire sérieuse à suivre.
J.Claude F5GES
Jean-Claude Prot
 
Messages: 205
Inscription: Mar 3 Fév 2004 23h54
Localisation: Bourges, Dept. 18 Cher

Sujet :

Messagepar Gildas » Dim 1 Oct 2006 20h34

Bonsoir,
en voila une idée intéressante !

j'y ai déjà pensé mais faute de temps j'ai laissé tombé mais c'est vrai qu'à plusieurs sur un projet ça motive beaucoup plus et du temps, on peut s'en libérer.
De plus, je trouve sympa le fait de développer un projet par le bias du net.
Au niveau interface, la liaison série RS232 me parait viable puisque tous les anciens PC en sont équipées, même les MAC si besoin les microcontrolleurs si une version autonome est envisagée.
Pour les PC récents, certains en sont dépourvue mais ce n'est pas un réel problème : il suffit de monter un convertisseur USB-RS232.

Quelques idées pèle-mèle :

Du point de vue technique, en effet la haute tension est délicate à manipuler interfacée à un ordinateur mais une protection de la partie communication suffit à isoler le tout (opto-coupleurs)

3 alimentations programmables seraient nécessaires :
avec les limitations d'intensité réglées en consigne
- une alternaltive pour le chauffage
- une continue pour la HT
- une autre alernaltive pour les valves
avec retour d'informations (tension, courant)

Pour toutes les lampes, vérification des court-circuits

les mesures proprement dites sur les lampes sont principalement l'intensité anodique et le courant de fuite de grille pour une triode de base.
Pour les pentodes, il faut rajouter la mesure de l'écran ?
Pour les valves, tensions et courant de sortie

temporisation pour attendre la montée en température du tube

matrice de commutation côté platine supports :
--> les contacts analogiques ne seront pas suffisants : relais

base de données côté logiciel facile à implémenter à partir de table récupérées sur des lampemètres existants

"garde-fous" côté interface en cas de bug logiciel.

Voila quelques idées, à développer ...

Bonne soirée, Gildas.
amateur de TSF des années 30 à 45
http://membres.lycos.fr/recupelec
Gildas
 
Messages: 67
Inscription: Sam 24 Déc 2005 15h07
Localisation: Côtes d'Armor (22)

Sujet :

Messagepar F6FKN » Dim 1 Oct 2006 21h04

Bonsoir, et merci pour l'interet que vous manifestez pour ce sujet.
J'ai bien cru que j'allais devoir ne compter que sur la bonne volonte de Pierre Genet.

Pour ce qui est de l'alim HT, le plus simple a mon avis, serait d'avoir une alim avec plusieurs tensions fixes, regulees par un transistor ballast avec limitation de courant.

50V, 100V, 150V, 200V, et 250V, commutees par le PC

Une alim a decoupage flottante de 0 a 50V serait en serie avec une des tensions fixes au choix,, ce qui permettrait d'aller de 0 a 300V sans probleme.

Il est en effet nettement plus facile de faire une alim "propre" quand la plage de tension n'est pas trop large.

De plus, cet arrangement permettrait de tracer la courbe de la lampe automatiquement, en generant une tension grille programmable de -50 a +10V.

Pour le chauffage, en courant continu, on eviterait le transfo multi-tension difficile a trouver, en utilisant le meme raisonnement que pour la HT.

Mais ce ne sont la que des idees, qui ne demant qu'a evoluer en fonction des propositions de chacun.

Merci a toutes les bonnes volontes.

Alain
F6FKN
 
Messages: 909
Inscription: Ven 21 Juil 2006 14h54

Sujet :

Messagepar jackoe » Dim 1 Oct 2006 21h05

Gildas, vous prévoyez combien de relais ?? :?
jackoe
 
Messages: 3527
Inscription: Mar 18 Jan 2005 21h04
Localisation: Allier

Sujet :

Messagepar Gildas » Dim 1 Oct 2006 21h13

pour les relais, je ne sais pas trop encore mais à la louche, vu que c'est le support Noval qui a le plus de broches à ma connaissance, et sachant que la plupart si ce n'est tous les tubes d'un même modèle (à vérifier) ont le même cablage pour le chauffage filament, on doit pouvoir réduire ce nombre raisonnable à 7.
amateur de TSF des années 30 à 45
http://membres.lycos.fr/recupelec
Gildas
 
Messages: 67
Inscription: Sam 24 Déc 2005 15h07
Localisation: Côtes d'Armor (22)

Suivante

Retourner vers Technique : réalisations personnelles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités